Pensionnat Yorokobi
☼ Bienvenue au Pensionnat Yorokobi, le pensionnat de la joie !

☼ Ce forum RPG littéraire school est simple et pratique pour ceux qui débutent dans le domaine du RPG, mais il ravira aussi les plus expérimentés !

☼ Créez votre personnage et faites-le évoluer dans le domaine scolaire ! Quelle filière choisira-t-il ?

☼ Connectez-vous sur la Chatbox pour papoter librement avec les membres !

☼ A très bientôt sur Pensionnat Yorokobi !


Pensionnat Yorokobi, le pensionnat de la Joie ! Le pensionnat accueille les élèves du collège à la troisième année d'université dans divers filières ! Forum RPG fun !

Partagez | 
 

 Rétablissement [PV Takuro Asai]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chiaki Tsuwako
Lycéens
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Mer 4 Nov - 15:00:42

Suite du Rp « De l'autre côté de l'écran » qui se situais à la Salle Multimédia.





« Désolé Luna. »

Je continuais à le transporter vers l'infirmerie. Il transpirait et tremblotait de temps en temps comme une petite feuille. Je constatais avec tristesse qu'il tentait de ne pas me regarder, fixant un point du côté opposé à moi.

« Ce n'est pas vraiment ce qu'on s'attend  à vivre quand on rencontre pour la première fois quelqu'un en vrai. » continua-t-il doucement à voix basse.

Lorsque nous fûmes finalement arrivés à l'infirmerie, je l'allongeai sur un lit. Posant ma main sur son front, je pus constater qu'il était brûlant.

« Ce n'est pas grave, » finis-je par dire, répondant à ses deux autres phrases.

Je lui pris la main affectueusement et m’accroupis pour me mettre à sa hauteur. Il était toujours allongé sur le lit mais ne semblait pas allé mieux pour autant. Je ne voyais pas l'infirmière, pourtant on nous avaient assuré qu'elle serait là 24 heure sur 24... Tant pis. Peut-être viendrait-elle plus tard ?

Je repris la parole.

« Hum... On devrait peut-être se présenter ? Mon vrai prénom est Chiaki Tsuwako... Et toi ? »

J'attendais donc sa réponse, n'arrivant toujours pas à croire à cette situation étrange. Allen possédait de magnifiques cheveux blancs en forme de nuage, et une peau de la même couleur, quoique un peu plus blême dans cette situation, sûrement à cause de sa crise de panique. Il avait de grands yeux gris-bleus et un visage plutôt triste. Ses vêtements étaient plutôt simples, se constituant d'un tee-shirt blanc avec un motif rouge au centre et d'un pantalon avec une sorte de chaîne argentée. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il ressemble à ça, mais...

« Tu es plutôt mignon*, en fait, » dis-je avec un petit sourire. 

______________________________

*Désolée, j'ai pas pu m'en empêcher... Moooh... Mais Chiaki n'a pas d'arrière pensée hein x).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuro Asai
Lycéens
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : Zombieland

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Sam 7 Nov - 12:27:49

Je ne l'ai pas remarqué tout de suite, mais on est touts seuls à l'infirmerie, aucune trace de l'infirmière. Elle doit être occupée ailleurs, je suppose ? Maintenant que j'y pense, c'est vrai que je ne l'ai jamais vu, n'étant jamais entré dans l'infirmerie. Peut-importe, me voilà allongé sur des draps blancs, même si je ne peux m'empêcher de penser que ça ne valait pas la peine de m'amener jusque là. Je suppose que Luna voulait vraiment bien faire, après tout ! Je ne peux pas lui en vouloir pour ça.




« Takuro Asai. »

Mon nom franchit mes lèvres avec difficulté, m'arrachant la langue au passage. C'est pas que mon état s'empire ou quoi que ce soit du genre, que du contraire, sans encore aller tout à fait mieux, j'ai l'impression qu'il se stabilise ... Mais, mon nom, quoi ! A côté de mon pseudonyme, il sonne tellement japonais, tellement banal, tellement réel, bref, tellement moi. Bon, c'est vrai, son nom aussi sonne moins fictif à mes oreilles. Tsuwako Chiaki ? C'est presque comme si ça n'était pas la même personne que Luna, et pourtant ! Vrai et faux se mélange comme mettant en scène un super héro venant de dévoiler son identité secrète mais en moins épique quand-même.

Tout à coup, la voilà qui sort une sorte de compliment un peu bizarre et, moi qui tournais la tête, ne peux m'empêcher de finalement la regarder en face. J'imagine d'ici l'incompréhension se refléter dans mes yeux pour tenir compagnie à ce sentiment de perte de contrôle et la peur qu'il a engendré. Peut-être même un peu de déception qui, je l'espère, ne sera pas mal interprétée.




« Je ne suis pas mignon. »

Ma voix sonne presque sévère, ce qui cloche avec mon expression qui s'est fait figer par la panique mais ça, c'est de sa faute, elle ne devrait pas dire ce genre de chose. Ça me vexe d'autant plus qu'elle est vraisemblablement le genre de fille à se faire apprécier facilement de tout le monde, ou en tout cas, c'est ce que j'en déduit maintenant que je peux m'attarder sur son allure : en faite, c'est elle qui est plutôt mignonne - je le dis objectivement - et pas autant par la plastique de son visage que par sa posture. Pourtant, derrière cette allure de poupée ... Ah ! C'est affligent d'avoir si peut de discernement.




« Je suis. Je suis ... »

Parlant sans plus réfléchir ( et mon cerveau en danger s'en sent soulagé ), je me suis fais couper par mes propres inspirations ( qui n'ont pas attendu que je crache l'air contenu dans mes poumons avant de s'enchaîner )  et du coup plus aucun mot n'arrive à sortir de ma bouche pour finir la réplique. Pourtant, il y en a au moins milles pour m'inonder l'esprit. Je me rends compte avec beaucoup de retard qu'elle a prit ma main, ce qui fait remonter d'un cran le malaise. Ne me touche pas. C'est comme tout à l'heure, quand j'ai senti qu'elle essayait de juger ma température en posant sa paume froide sur mon front et que, bien sure, ça m'a décroché un frisson. Pourquoi s'évertuer à faire ça ?
A moins que ...

Je prends sur moi et tire d'un coup sec sa main avec la mienne pour la diriger vers moi, plus précisément vers ma tête et je colle ses doigts à ma joue. Je m'étonne moi-même de cette acte mais je crois que je n'ai plus tout mon esprit.
Ce contacte prolongé et peu naturel me ramène à la terrifiante réalité : Luna – enfin, Chiaki – est définitivement passée de l'autre côté de l'écran, c'est un être humain comme les autres, consistant et imprévisible.

M'interrogeant sur la manière dont je pourrais lui expliquer ma phobie des autres, dont je ne lui ai jamais vraiment parlé en détails malgré les longs moments passés à chatter ensembles, je ne perds pourtant pas prise. Je ne suis pas certain de mes motivations mais je dois être un peu masochiste puisque, comme j'aurais dû m'en douter, mon coeur repart de plus belle dans son rythme de malade. Ainsi, d'une voix dont l'expression est inqualifiable je tente de décrire la sensation des deux peaux qui se touchent.




« C'est déplaisant, non ? »
 
Ah, si, tout à coup ça me vient, je sais exactement comment décrire la situation : C'est grotesque.


Je suis encore en retard. T^T
J'espère que tu ne trouveras pas cette réponse trop bizarre ~

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiaki Tsuwako
Lycéens
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Sam 7 Nov - 16:29:22

« Takuro Asai. »


Il marmonna ces mots avec difficulté, parlant si doucement et faiblement que je l'entendis à peine. Takuro Asai... Il devait être japonais, tout comme moi. Cela me faisait vraiment bizarre de penser qu'il s'agissait d'Allen, j'avais plutôt l'impression d'être une toute autre personne. Et pourtant, non. C'était lui. Le garçon avec qui je discutais sur google, avec qui je rp depuis déjà plusieurs mois. Je n'étais pas déçue, au contraire, j'étais même plutôt contente. Mais pourquoi était-il si mal ? Je me sentais vraiment inquiète, d'autant plus que j'avais l'impression que c'était ma faute.

« Je ne suis pas mignon », déclara-t-il soudain, répondant à mon affirmation.

Il parlait d'une voix sévère, un peu plus forte que la précédente. L'avais-je vexé ? Était-il ce genre de garçons qui trouvaient que mignon était une insulte ?

« Je suis... Je suis... » chuchota le jeune homme.

Je crus voir des tourbillons danser dans ses yeux. Mon dieu, mais qu'avait-il ? Etait-il malade, malade d'une de ces nombreuses maladies que l'on disait incurables ?

« Ce n'est pas vrai, protestai-je néanmoins. Tu es vraim... Huh ? »

D'un geste, Allen, enfin je veux dire Takuro, tira d'un coup sec ma main avec la sienne. Il la dirigea vers lui, et avant que je ne puisse comprendre ce qui se passait, il l'a posait sur sa joue. Je ne bougeai pas, craignant de le vexer. Le contact était brûlant, brûlant de maladies. Il n'avait vraiment pas l'air bien, son regard était comme éteint de toute étincelle de vie.

« C'est déplaisant, non ? »

Je ne répondis pas à sa question, ne sachant pas trop quoi dire. Au lieu de cela, je préférais poser une toute autre question, sans bouger ma main.


«All... Enfin, je veux dire Takuro... J'ai fait quelque chose de mal ? C'est ma faute si tu es dans cet état ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuro Asai
Lycéens
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : Zombieland

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Dim 8 Nov - 16:17:01

J'écoute à moitié ce qu'elle dit mais je comprends qu'elle se demande si elle est responsable de la tête que je tire et de cette salle sensation qui me secoue tout entier. Alors, forcément, ne sachant pas quoi dire, je fais ce que je fais de mieux : je construis un mur des murs invisibles tout autour de moi et reste silencieux. Elle va en avoir marre : elle va s'arracher à mon étreinte, retirer sa main et finir par partir. C'est certain. Mais comment je pourrais lui expliquer? Et pourquoi je devrais la retenir, après tout ?

Je suis ennuyeux. Je suis ce genre de personne qui n'a d'avis sur rien. Rien ne me passionne, pas même l'informatique ou l'infographie, que je ne pratique que parce qu'il s'est avéré que j'en avais les compétences. Ces dites compétences qui se sont développées un peu par hasard sans jamais atteindre un niveau impressionnant. J'aime certaines choses, c'est vrai, comme les RPG textuels par exemple, mais je ne m'investis jamais entièrement dedans, désespéré par mon manque de talent. Ce que je prétends aimer, je me force à le faire. Est-ce normal ?

Je déteste les gens vantards. Ils disent que c'est parce que je les envies mais il n'y a pas que ça, je les crains aussi : eux qui peuvent me tuer avec de simples mots. Si j'essaye de m'améliorer dans quelque chose, ils viendront les un après les autres m’éblouir avec leurs dons et, sous prétexte de conseils, me remettre à ma place, piétiner ma motivation pour lui donner le nom de médiocrité. Ils ne peuvent pas s'empêcher de me comparer à eux, peut-être parce que, quand on est capable, on a besoin de se rappeler que tout le monde ne l'est pas ? Après tout, plus vos capacités sont rares, plus on vous qualifiera d'être exceptionnel. Alors, est-ce que plus vous êtes entouré d'incompétents, plus vous êtes heureux ?

Alors, c'est peut-être ça, mon rôle dans la société ? Même si je n'en ai pas envie ? Mais c'est tellement différent de l'image que je donne sur internet. Enfin, c'est l'impression que j'ai. Parce ce que le temps entre chaque réponse, même lors de discussions instantanées comme sur la ChatBox, est plus long qu'In Real Life et me donne l'opportunité de réfléchir à ce qui serait le plus approprié à dire. Je ne sens pas le poids de leurs regards, ils ne voient pas l'inquiétude dans le mien. Cette rencontre qui m'est tombée d'un seule coup dessus me stresse. Ça parait simple.

D'habitude, si je suis stressé, je n'ose même plus bouger ou, au mieux, je me planque sous ma couverture et je reste là à ruminer des pensées à propos de toutes les mauvaises choses qui m'arrivent et vont m'arriver dans un futur proche. C'est l'occupation que j'exerce le plus souvent. Je n'ai pas confiance en moi, je n'ai pas de raison d'avoir confiance en moi. Quand quelque chose ne va pas, certain que je ne pourrais jamais résoudre le problème, j’attends juste que tout s’effondre sur moi, si possible en repoussant un peu l'échéance. En vrai, j'ai peur de tout, je suis lâche.




« Mh. »
 
Mais malgré tout, il y a des choses importantes pour moi. Ce forum et ceux que j'ai rencontrés dessus sont importants pour moi. Je ne peux pas faire comme si ça ne me touchait pas de les décevoir. Même s'ils savent que je ne suis pas très sociable parce que je ne peux pas entièrement caché cette partie de ma personnalité, ils ne peuvent pas s'imaginer à quel point je suis un déchet.

Encore un peu secoué par ma " crise " ( que je sens lentement se calmer pour laisser place à une simple vague de tristesse et ... de honte, aussi ), je viens de me rendre compte que mes doigts se sont re-serrer depuis tout à l'heure. Ah. C'est sans doute pour ça que je sens toujours la mains de Luna sur ma joue.




« Tu m'as fais peur, c'est tout. »

Mes yeux se baissent vers les draps et j'esquisse un micro sourire. Finalement, je lâche prise.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiaki Tsuwako
Lycéens
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Dim 8 Nov - 17:33:20

Le silence s'installa.
Il ne parlait pas. Son visage était blême, encore plus blanc que ses cheveux qui ressemblaient à des nuages blancs. Il ne disait rien, complètement immobile, tel une de ses nombreuses statues que l'on croisait dans les musées. Cela me faisait un peu penser à moi lorsque j'avais perdu la mémoire, que je croyais que toute ma vie était perdue.
Ses yeux ne reflétaient aucune émotion. Ah, si. De la tristesse. Ils semblaient perdus au loin, comme fixés vers un futur lointain, un futur cauchemardesque où tout ne serait que souffrance et tristesse. On pouvait y voir des petits tourbillons y danser, tournant lentement dans ses grands yeux gris clair. Aucune étincelle de vie ni de joie n'y brillait. Aucun espoir.

« Mh...» fit-il.

Je ne sus pas s' il s'en rendait compte, même sa bouche n'avait pas bougé. Il semblait beaucoup plus calme cependant, tel le calme après la tempête.
Il serrait mes doigts de plus en plus fort, allant même jusqu'à les écraser l'un contre l'autre. J'avais mal, mais je ne disais rien, ne bronchais pas, comme enveloppée dans ce silence pesant.
Je n'aurais jamais cru que Allen serait ainsi. Jamais. Il n'étais pas le même ici que sur l'ordinateur, que dans l'autre monde. Ou peut-être que si. Peut-être qu'il était timide, asocial, et que l'écran n'était qu'une façon pour lui d'échapper au monde réel. Peut-être qu'il était plus comme Allen une fois mis en confiance.
Mais cela ne me gênait pas.
Le vrai Allen m'inspirait sympathie. J'avais envie de l'aider, de l'aider à surmonter cette passe, de l'aider à devenir plus social. Il me semblait isolé du monde, comme s' il était seul, toujours seul. C'était triste.

« Tu m'as fait peur, c'est tout » finit par dire Takuro.

Le jeune homme baissa les yeux vers le drap avec un petit sourire. Il lâcha ma main, mais je ne bougeai pas, comme immobilisée.
Finalement, je repris le contrôle de la main qu'il m'avait ''enlevée'', et je la posais sur ses cheveux, lui caressant légèrement la tête avec affection.

« ça va aller, ne t'en fais pas... »

Je retirai doucement ma main de son crâne.


« Si tu as un problème, tu peux m'en parler, tu sais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuro Asai
Lycéens
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : Zombieland

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Lun 9 Nov - 20:35:20

J'ai essayé d'ignorer simplement sa main qui s'était posée dans mes cheveux en bataille. Honte. Honte sur moi. Je ne voulais pas qu'elle me voit comme ça. Ou peut-être que je devrais dire que je ne voulais pas qu'elle me voit du tout. Est-ce seulement vrai, en fin de compte ? Souvent, je m'imagine ce que ça pourrait donner de rencontrer quelqu'un que je ne connais que d'internet, comme ça, par hasard, en attendant à l'arrêt de bus ou au détour d'une rue, mais, dans mes fictions mentales, j'aime penser que je les reconnaîtrais sans qu'eux ne puissent tout de suite avoir une idée de qui je suis. Ainsi, je garderais le contrôle sur la situation ( je dois avoir une âme de manipulateur cachée sous toute cette incompétence ). Bref ... Aucun rapport avec ce qui se passe actuellement.




« Ce n'est pas toi, particulièrement. »

J'hésite : je n'aime pas me plaindre ou me justifier, mais elle veut sans doute réellement comprendre. Et puis, au point où j'en suis, franchement, qu'est-ce que j'ai à perdre ? Je dois faire de mon mieux pour imaginer son pseudo à la place de son visage et tout ira bien. J'entreprends de lui expliquer avec le plus grand calme possible mais quelques secousses persistent encore dans ma voix. Je suppose que je ne peux juste pas me rétablir d'un seul coup, après tout, peut-importe combien de longue bouffée d'air je prends pour retrouver un rythme de respiration normale.




« Je ne suis pas très bon dans le relationnel. »

... Est-ce que ça veut au moins dire quelque chose ?



« On peut-même dire que c'est ma plus grande peur. Je veux dire, les êtres humains. J'aurais sans doute dû t'en parler avant ... »

Quand j'y repense, ça n'a pas vraiment de sens, comment quelqu'un qui a si peut de fierté que moi fait pour à ce point craindre le jugement d'autrui ? Ne suis-je pas déjà assez sévère envers ma personne ? Enfin, ce n'est pas supposé être rationnel une peur. C'est un peu comme les arachnophobes : ils sont beaucoup mais, si tu leur demande pourquoi ils ne supportent pas les araignées, argumentant que « Les petites bêtes ne mangent pas les grosses » ( qu'est-ce que c'est cliché comme phrase ! ), ils te serviront sans doute que « C'est dégoûtant, ça à plein de pattes ! ». Ca n'a absolument aucun sens.



« Ça doit te paraître bizarre comme phobie.Je suis désolé, d'habitude j'arrive à gérer mais là ... Je ne m'y attendais pas, tu vois ?  »

... Mais rien. Il n'y aura jamais de suite à cette phrase. Je me moque de moi-même intérieurement et sens mon habituel sourire s'étendre petit à petit sur mes lèvres, prenant plus d'assurance. Bon, il est toujours un peu crispé si on y regarde bien mais je dois déjà avoir l'air d'aller mieux, à peu de chose près.



« Toi, tu dois surement avoir peur de la mort ou quelque chose du genre. C'est très logique de redouter ça. »

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiaki Tsuwako
Lycéens
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Lun 9 Nov - 22:50:07

« Ce n'est pas toi, particulièrement. »

Takuro hésita un instant avant de continuer, parlant d'un ton qui se voulait posé, mais qui était malheureusement gâché par quelques secousses dans sa voix. Il avait encore l'air d'avoir du mal à respirer, mais je n'y pouvais rien, et puis, son état s'était nettement amélioré.

« Je ne suis pas très bon dans le relationnel. On peut-même dire que c'est ma plus grande peur. Je veux dire, les êtres humains. J'aurais sans doute dû t'en parler avant ... »

Ah... Il était donc... Comment cela s'appelait déjà ? Bon, on avait compris l'idée. Il avait peur des humains. Mais pourquoi ? Avait-il vécu une expérience traumatisante ?
Non, cela ne servait à rien de chercher une raison à tout cela... Il n'y en avait pas. Il était juste affolé lorsqu'il voyait cette race rose dotée d'intelligence. Mais comment l'aider, alors ? Je ne pouvais pas le laisser comme ça...

« Ça doit te paraître bizarre comme phobie. Je suis désolé, d'habitude j'arrive à gérer mais là ... Je ne m'y attendais pas, tu vois ?  » ajouta-t-il.

Non... Je ne trouvais pas ça bizarre. Au contraire, je trouvais parfaitement sensé que certains aient peur des... Attendez, mais avait-il donc peur de lui même, du coup ? Non, il devait plutôt avoir peur que les autres le détestent, ou quelque chose comme ça. Mais c'était idiot... Pourquoi le détesterait-on ? Il était gentil, calme, et puis, il n'y avait rien à redire sur son physique, au contraire, comme déjà dit plus haut je le trouvais plutôt mignon, avec ses cheveux emmêlés.
Je l'avais donc surpris... Je me sentais de plus en plus coupable, maintenant.

Ses lèvres s'étirèrent légèrement en un petit sourire crispé, presque forcé, lorsqu'il dit une dernière phrase.

«Toi, tu dois sûrement avoir peur de la mort ou quelque chose du genre. C'est très logique de redouter ça. »

Huh ? Peur de quelque chose ? Eh bien... Je...

« Je ne sais pas, chuchotai-je tristement. Je ne me souviens pas vraiment de ce dont j'ai peur, ni même autre chose, depuis mon amnésie... »

Je l'avais plus chuchoté pour moi même que pour lui... Je ne savais même pas s' il m'avait entendu. Mon amnésie, n'est-ce pas... J'avais oublié la moitié de ma vie, j'avais oublié tout ce qui s'était déroulé avant mes treize ans, depuis ce tragique accident... Mais je ne devais pas perdre espoir, je savais qu' un jour, je réussirai à retrouver mes fragments de mémoires éparpillés. Et puis... Le plus important, c'était le futur, non ? Enfin, je crois.
Je relevai la tête, et posai mon regard dans le sien. Je réfléchis un instant, et finalement, je penchai légèrement la tête sur le côté.

« Hey, Takuro... Je ne sais pas vraiment si c'est comme ça que ça se passe, si ça se demande comme ça, mais... Ça te dirait de devenir mon ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuro Asai
Lycéens
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : Zombieland

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Mer 11 Nov - 17:25:12

Elle ne se souviens pas de ses peurs ? C'est étrange. Est-ce que ça signifie qu'elle n'a plus ressenti ce sentiment depuis longtemps ? Elle parlait à l'instant de son amnésie,enfin, si j'ai bien entendu ? Oui, je suis certain que c'est ce qu'elle a dit. C'est un mot que j'ai beaucoup entendu dans des histoires fictives, utilisé - mais mal utilisé !  - pour faire durer encore et encore les scénarios les plus plats. C'est bien là tout ce que je connais de ce problème, mais en vrai, ça doit être plus ... Contraignant ? Enfin, de là à ne pas se souvenir de la peur, je suppose que ça doit être bien plus que contraignant. Imaginons que, comme dans le manga Yuri que j'ai lu l'autre jour par quelques pages mal scannées sur internet, elle n'avait vraiment plus de souvenir de ses victoires passées ou de ses faux pas, qu'elle ne ressente en plus plus les chaînes de la terreur ... Alors non, ce n'est plus contraignant !
C'est fantastique.

Gardant pour moi cette vision utopique, j'ai pu retenir la surprise hors de portée de mon visage mais seulement jusqu'à ce qu'elle me fasse l'autre proposition qui, pour moi, sonne comme quelque chose qu'on ne doit absolument pas prendre à la légère.



« Ah ... ? »

Hé' ! Ça y est. Durant un instant, je l'ai enfin reconnu, le pseudo de cette fille que j'apprécie tant derrière ce visage humain. Comme quoi, c'est réellement la même personne, finalement. Mais, alors, ça peut le faire !

Je ne serais sans doute pas un excellent ami, après tout, je n'ai jamais eu de vrai amis avant et je suis le plus souvent à côté de la plaque. Mais je veux essayer quand même, pour qu'elle puisse me parler comme sur une ChatBox de ce à quoi ressemble sa vrai vie. Si elle veut vraiment de moi comme ami ... Ah ! Pour moi, ce terme est sacré. Peut importe combien de temps elle pourra supporter quelqu'un comme moi, je ne peux m'empêcher de penser que ça changera ma vision du pensionnat ou, même avec tout les visages que je vois chaque jour, jusqu'ici, je n'ai trouvé que la solitude me tenir compagnie. Je l'aime, ma solitude mais il me faut peut-être lui être infidèle de temps à autre pour me rapprocher du statut d'humain. C'est la seule façon, j'imagine, d'apprendre à mieux vivre ma peur.



« Oui, je ... Je peux faire ça. »

Qu'est-ce que je suis supposé faire, maintenant ? Qu'est-ce qu'elle attend de moi ? Confus, je lui tend mollement la main, comme pour l'inciter à la serrer avec la sienne. Concluons ce pacte !

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiaki Tsuwako
Lycéens
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Sam 14 Nov - 12:08:13

HRP:
 

« Ah ... ? »

La surprise apparut sur le visage de Takuro. Il avait l'air effaré, et me fixai avec de grands yeux ébahis.
Au bout d'un moment, il fronça légèrement les sourcils, son regard clair brillant de détermination.

« Oui, je... Je peux faire ça. » Finit-il par déclarer.

Il eut l'air un peu confus, et me tendis sa main avec une légère hésitation. Comprenant ce qu'il voulait que je fasse, je la lui serrait doucement.

« Bien sûr que tu peux le faire, » répondis-je en souriant, heureuse de m'être fait un nouvel ami.

Je ne lâchais pas sa main, préférant le laisser faire lui. Je ne savais pas vraiment comment ces choses-là marchaient, peut-être y avait-il un temps à respecter après tout ? Je ne voulais en aucun cas le vexer, ou autre.
Son état s'était nettement améliorer. Il respirait normalement, sans secousses, ni rien. Quelle bonne nouvelle, je m'étais sérieusement inquiétée pour lui.

Allen. Je l'avais enfin reconnu. On se rencontrait enfin.
Concernant sa phobie sociale, je voulais vraiment l'aider à surmonter ça. Je trouvais triste qu'un garçon aussi gentil que lui soit toujours seul. Cependant, il faudrait y aller petit à petit, surtout que je ne savais pas du tout comment m'y prendre.

Mais nous n'étions pas au Pensionnat Yorokobi pour rien, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuro Asai
Lycéens
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 16/09/2015
Localisation : Zombieland

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Dim 22 Nov - 5:54:35

Un long moment s'écoule jusqu'à ce que je finisse par lui lâcher la main, sans en avoir la moindre envie pourtant. Je sentais revenir cette sensation qui est celle d'avoir l'épiderme plein d'acide ou d'être hyper contagieux, et puis, juste ... Ça commençait à devenir bizarre, je crois ? Non, en faite, tout dans cette situation est définitivement bizarre. Mais, tant pis ! Je ne suis pas du genre à redouter ce qui sorts de l'ordinaire. Et, en l’occurrence, je ne peux pas m'empêcher de me sentir optimiste.



« Merci ... »

Je fixe ma nouvelle amie ( tellement bizarre ) sans la regarder. Je n'ai pas parlé très fort, j'ai plus dis ça pour moi qu'autre chose : ça m'est venu comme ça, d'un coup. Merci pour quoi, d'abord ? Merci d'essayer de me faire confiance ? Quelque chose du genre ? J'espère ne pas la décevoir. C'est trop idéaliste de penser ça mais, là, tout de suite, je ne veux pas replonger dans l'inquiétude. De toute façon, je ne peux mystérieusement pas. Je viens à peine de me calmer ! C'est presque comme si mon corps avait eu sa dose d'angoisse pour le moment et que, pour être sûre d'être tranquille, il avait mis une partie de mon cerveau sur off.

Bon sang, je ne devrais pas sourire, pourtant. Je devrais me demander comment je vais pouvoir gérer ça. Je devrais lancer un chronomètre pour honorer le temps qu'elle arrivera à me supporter. Je devrais la prévenir que je suis encore plus bon à rien que ce qu'elle peut penser, et dieu sait ce qu'elle doit penser que je le suis, vu ce qu'elle a pu constater de moi aujourd'hui ! Je devrais appréhender mais, même si je ressens toutes ses questions, j'y arrive pas.  

Je me sens bien, c'est tout. Et si c'est sur cette sensation que cette histoire de dingue s'achève, j'pourrais dire que, malgré les surprises et malgré le fait que j'ai fini à l'infirmerie, c'était une journée réussie.


Mais quel idiot, ce Takuro, il a encore changé d'avis ! éé Donc, si ça ne te dérange pas, je te laisse la dernière réponse ( ou pas, en fonction de ta motivation ) et nous clôturons ce RP-ci une bonne fois pour toute ... Pour mieux en commencer un nouveau ! *-* ( que j'ai déjà commencé à écrire //PAN// ) Sinon, pas de soucis, j'éditerais celui-ci pour le rallonger un peu. : 3 avec tout mon retard, on n'est plus à ça prêt


_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiaki Tsuwako
Lycéens
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   Dim 22 Nov - 20:42:10

Il finit par lâcher ma main, la ramenant vers lui. Je le laissais faire, le délai du pacte était peut-être déjà passé ? Ou alors, il n'y en avait jamais eu. Ah, oui. Je pouvais vraiment être idiote parfois. Heureusement qu'il ne savait pas lire dans les pensées des autres, car sinon, c'était la honte assurée. Je ne pus m'empêcher de rougir un petit peu en ayant cette pensée.

« Merci... » murmura Takuro en me fixant.

Je lui sourit. Oh, c'était à mon tour de parler ? Désolée, je ne savais pas quoi répondre. Mais le silence, c'est bien aussi, parfois. Enfin, je crois.
Nous restâmes donc un long moment à nous fixer sans rien dire. Le jeune homme avait l'air reposé, plutôt soulagé en vérité. C'était comme si les pensées négatives de son cerveau s'étaient en quelques sortes éteintes, pour ne laisser que les bonnes... Du moins, c'était ainsi que je l'interprétais, mais sans doute avais-je tort. Ce n'était pas comme si j'étais une intelligence artificielle capable de lire dans l'esprit des autres.

Oh, ça me rappelle, ne devait-il pas répondre à notre RP ? Bah, peu importait. Je n'étais pas vraiment le genre de personne impatiente qui obligeait les autres apprentis écrivains à répondre dans l’instantané. Au contraire, je préférais qu'ils prennent leur temps, plutôt que se précipiter.

Et puis, entre nous, je préférais avoir rencontrer Takuro plutôt que d'avoir lu sa réponse.

Si je devais faire un bilan de la journée, je la dirais réussie. Parfaitement réussie même, malgré les petits problèmes rencontrés. Il s'agirait d'une journée qui resterait gravée dans ma mémoire et dans mon cœur à tout jamais.

Mais ce n'était pas terminé, et je le savais. Maintenant que nous nous connaissions, nous pourrions nous revoir fréquemment, du moins s' il le voulait, s'organiser pour nos réponses sur le forum... Il s'agissait d'une fin appelant une suite.

Fin


HRP:
 

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rétablissement [PV Takuro Asai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rétablissement [PV Takuro Asai]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» B-Boy, la JL souhaite un rétablissement tres rapide a ta fille
» Les douze Étapes pour un prompt rétablissement de Michel Martelly
» Rétablissement et découverte [Gaspard, Alexender, Julia] [07, 08, 09, 10/09/41]
» Comment souhaiter un bon rétablissement ?
» L’éducation soutient l’établissement d'une kleptocratie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yorokobi :: Bienvenue chez nous ! :: Archives-
Sauter vers: